RencontreGuadeloupe, terre Créole …Kileska

Guadeloupe, terre Créole …

C’est à Saint Claude que nous démarrons le tournage du 5eme carnet de voyage #guadeloupelefilm, notre logement au pied de la Soufrière. Un choix stratégique, en premier lieu pour surveiller ce sommet si souvent encombré de nuage.

Mais également pour y découvrir les beautés un peu plus méconnues de Basse Terre et ces alentours.

Front de mer Basse Terre Guadeloupe

Le Gwo-ka:

Nous avons plein de RDV intéressants qui nous y attendent. Et c’est tout d’abord, par l’association Kileska que nous démarrons. Une rencontre simple au bord de la rivière avec une troupe juste heureuse de se retrouver le dimanche. Ils nous accueillent, gentiment, dans leur moment à eux, afin de nous faire découvrir le Gwo-ka.

Gwo-ka Guadeloupe
Gwo-ka Guadeloupe
Gwo-ka Guadeloupe

Né de la rencontre des Africains et des Créoles durant la période de l’esclavage, cet art allie musique aux tambours, chants et danses.

Une démonstration endiablée, qui laisse sans voix par les efforts de chaque protagoniste dans leur art respectif.

Calebasse Guadeloupe

L’art de la Calebasse

C’est ensuite Camille que nous retrouvons le lendemain toujours membre de l’association Kileska. Il est lui spécialiste des graines et coques en bois. De la calebasse à l’épine de fromager, ses créations sont à l’image de l’homme artiste.

Guadeloupe
Guadeloupe Camille

Un joli moment de grâce : Lorsque nous quittons notre logement, nous remarquons sur le bord du sentier du domaine, un arbre aux fruits particulièrement énormes et ronds.

Nous nous promettons dans chercher le nom au retour. Mais lorsque, au bord de mer où nous comptions nous installer, Camille nous montre deux petites calebasses …. Le Tilt se fait, cet arbre splendide c’est un Calebassier !

Nous quittons donc le pluvieux bord de mer, écoutant ce signe évident et rejoignons l’arbre aux fruits si surprenants.

La séance qui a suivi, toujours entre pluie et soleil, nous a donné une lumière magique. En présentant cet art sur la calebasse, nous avons appris tant de choses. Camille est une source d’information inépuisable sur ses terres. Une rencontre à faire toujours en contactant l’association Kileska, via Créole Trip.

Alizé Studio.

Stéphane cinéaste et scénariste

Priscilla Photographe et communication.

creole trip